Touriste de Julien Blanc-Gras

Grande amatrice de polars, de policiers et autre thriller, je suis vite passée à la littérature « tourisme » histoire de pas devenir serial killer folle, j’ai donc jeté mon dévolu sur un anti-guide génial et Touriste de Julien Blanc-Gras.

Je vais tout de suite être clair, j’ai adoré! Son ton est ironique (je commence à croire que tous les bouquins de tourisme sont ironiques!) et drôle. Le découpage des chapitres et leurs noms sont originaux.

Ce qui m’a interpellé, c’est la découverte « des pathologies géographiques de l’auteur ». Dès le 1er chapitre, on apprend que le doudou de Julien était une mappemonde gonflable et non une peluche comme le commun des mortels, et son 1er livre un atlas… On comprend donc mieux l’irrésistible envie de Julien de parcourir le monde et son obsession pour les cartes :

« Je voyageais en cherchant un sens à ma vie; et ça avait marché. J’avais trouvé un sens à ma vie; j’allais voyager. »

Extrait de Touriste de Julien Blanc-Gras.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s